Vous regardez le contenu

Anorexiclic : site d’aide au dépistage et à la prise en charge des TCA en soins primaires

Belgique et France
Formations
Dates et heures

14/06/2022 13h-13h30 (en 30 min)

Prix

GRATUIT

Public visé

Médecins généralistes, diététiciens, psychiatres, pédiatres, psychologues, IDE scolaires

Domaines d'expertise
Diététique/Nutrition, Médecine générale, Psychiatrie, Psychologie
Accréditation
Non
Type de webinaire
Non sponsorisée

Présentation de la réalisation du site Anorexiclic et de son utilité en soins primaires par le Réseau TCA Poitou-charentes (https://www.welinkcare.com/vendor/wlcinstitutionreseautca/)

Réponses aux questions par le Dr Julia Mauhourat:

  • Comment abordez-vous les TCA lors d’une consultation? Quel est l’abord le plus stratégique (attitude, questions à poser) pour maintenir un lien thérapeutique sans perdre le patient?
Quel est l’abord le plus stratégique (attitude, questions à poser) pour maintenir un lien thérapeutique sans perdre le patient?
Il y a pour l’instant peu d’études à ce sujet. Je peux citer une thèse relativement récente sur le sujet et très intéressante : https://tel.archives-ouvertes.fr/tel-01755242. Si je résume, il faut établir une bonne relation soignant-patient, donc une formation accès en communication, approche centrée sur le patient, mais aussi sur l’approche globale dans la complexité qui fait partie à présent du programme en médecine générale. La nécessité de travailler à plusieurs et d’échanger pour avoir différentes perspectives afin de voir quelles sont les évolutions positives et ne pas se focaliser sur ce qui ne va pas. Cela permet de prendre du recul et la collaboration permet d’améliorer nos prises en charge et de se fixer des objectifs communs ( ne pas se contredire d’un pro à l’autre).
Il faut également essayer de travailler avec l’entourage s’il est étayant ou une personne ressource  qui permet de maintenir le lien dans les périodes de déni.
  • Tout cela concerne aussi les hommes?
Oui, les outils sont aussi déclinés pour les hommes, mais il est vrai que 9 anorexies sur 10 sont des femmes. Les hommes sont volontiers plus touchés par l’hyperphagie et/ou leurs TCA sont volontiers en lien avec le sport et le désir d’un corps d’athlète.
  • Comment surmonter cette impression de thérapeute d’être toujours mis en échec, voir que le patient semble vouloir nous mettre en échec?
Pour répondre de manière succincte, je dirais la collaboration entre professionnels du soin primaire et créer aussi plus de liens avec les institutions. Il faut comprendre que ce n’est pas la patiente qui met en échec mais sa maladie au même titre que dans l’addiction ou la dépression.
Pouvoir échanger avec ses pairs aide aussi à changer son regard et ses perspectives pour ne pas bloquer la situation et créer un conflit.
  • Quel est le taux de guérison de l’anorexie mentale avec une bonne prise en charge?
Actuellement, il est admis qu’une prise en charge précoce avec un environnement favorable est bénéfique, mais nous n’avons pas les proportions, car il est difficile d’évaluer une “bonne” prise en charge vs une “mauvaise”. Mais globalement en France : 1/2  guérissent, mais l’autre moitié se chronicisent ( 1/3 s’améliore progressivement avec des phases de rechute, d’autre se stabilisent sans amélioration)  et  le décès survient précocement chez 5% d’entre elles( dénutrition ou suicide)  jusqu’à 20 % par des complications à long terme ( infection, infarctus, fracture…)
L’anorexie mentale est la pathologie psychiatrique avec le plus haut taux de mortalité notamment par suicide.

Sign In

Register

Reset Password

Please enter your username or email address, you will receive a link to create a new password via email.

Copy link
Powered by Social Snap