Vous regardez le contenu

Qualité de l'air intérieur : Campagne Santé-Environnement (3/5)

1' 41''
Domaines d'expertise
Médecine préventive, Santé environnement, Santé publique
Type de vidéo
Non sponsorisée

❗️Menace invisible : l’impact de l’environnement sur la santé 🌍

90% des Européens ont le sentiment que l’air dans leur logement est de bonne qualité. Ils sont également près de 70% à le penser plus sain à l’intérieur qu’à l’extérieur. En réalité, selon l’EPA (Environment Protection Agency aux États-Unis), l’air intérieur est en moyenne 2 à 5 fois plus pollué que l’air extérieur.

Pour améliorer la qualité de l’air intérieure, quelques recommandations simples peuvent être appliquées :

Aérez les pièces de vie 2 fois par jour pendant 15 minutes ;
Évitez autant que possible les travaux de peinture, tapissage, recouvrement (surtout pendant la grossesse ou en présence de jeunes enfants) et optez pour des matériaux écologiques ;
N’utilisez pas de bombes insecticides, de shampoing anti-poux, de traitement anti-puce pour animaux domestiques, etc. ;
Nettoyez avec des chiffons humides et aspirez avec un filtre HEPA (en effet, les poussières contiennent souvent des résidus de Bisphénol A, de Phtalates, etc.) ;
Évitez les désodorisants, les produits nettoyants et bougies parfumées ainsi que les parfums d’intérieur.
Privilégiez les produits ménagers naturels tels que le vinaigre blanc, le bicarbonate de soude, le savon noir, et les produits avec écolabels.

Enfin, favorisez le seconde main : en plus d’avoir un impact positif sur votre santé (en effet, de nombreuses substances chimiques – tels que les retardateurs de flamme – se sont sans doute déjà volatilisées), vous aurez également un impact positif sur l’environnement !

Sign In

Register

Reset Password

Please enter your username or email address, you will receive a link to create a new password via email.

Copy link
Powered by Social Snap